EN NL
 

Situation de la pandémie en Inde et au Pakistan

Situation actuelle de l’épidémie de COVID-19 au Pakistan / 06 mai 2021

Nous attendons le jour où il y aura des cris de joie et de victoire partout, où nous pourrons commencer à vivre une vie normale, une vie sans peur ni anxiété ; où nous nous dirons les uns aux autres : "N’ayez pas peur, tout va bien". C’est fini. "Réjouissez-vous et soyez heureux". Que cela arrive et arrive bientôt ! C’est un souhait et une prière devant le Seigneur de miséricorde et de compassion.

Actuellement, la situation est si effrayante et déprimante ! La troisième vague du virus est beaucoup plus contagieuse et mortelle. Il n’y a plus les signes et les symptômes dont nous avions entendu parler. On ne sait donc pas qui est porteur du virus ; les gens ne le prennent pas au sérieux et ne sont pas prudents. L’année dernière, lorsque la maladie a commencé, les gens avaient peur et ont pris soin d’eux-mêmes, ce qui a permis au Pakistan de ne pas souffrir autant que d’autres pays. Malheureusement, lorsque le virus est beaucoup plus fort qu’avant, les gens sont moins prudents et moins attentifs. Au vu de l’attitude et du comportement irresponsables de la population, le gouvernement pakistanais est devenu plus actif et plus strict. Il fait de son mieux pour garder les gens sur la bonne voie avec des mesures telles celles-ci :

- Tous les magasins sont fermés à 18 heures, alors que par le passé, certains centres commerciaux étaient ouverts jusque tard dans la nuit.

- Tous les samedis et dimanches, tous les marchés sont complètement fermés.

- Les transports sont autorisés avec 50% de passagers seulement.

- Les parcs et les lieux publics sont fermés.

- Le vaccin est disponible pour tous ceux qui ont plus de 40 ans. Les gens n’ont pas à aller très loin pour l’obtenir. Nous entendons maintenant que les écoles publiques seront transformées en centres de vaccination afin que les gens n’aient pas à faire de longues files d’attente pour se faire vacciner. 

- A l’approche de l’Aïd, la fête musulmane, un confinement complet est prévu du 8 au 16 mai.

- L’armée est également impliquée pour assurer le contrôle. Les personnes qui enfreignent le règlement devront payer une lourde amende.

Toutes nos communautés font une adoration spéciale. Quelques Sœurs ont aussi leurs prières de dévotion personnelles. Que le Seigneur écoute notre humble cri et débarrasse notre planète de ce virus mortel !

Envoyé par Sr Victoria Rehmat

Mise à jour sur la situation de la pandémie de Covid-19, Inde / 05 mai 2021

Nous traversons la pire crise mondiale de notre histoire. La première phase du Covid-19 était déjà assez mauvaise, mais cette deuxième phase est devenue tout simplement incontrôlable et le taux de mortalité augmente d’heure en heure. Partout, nous voyons le spectre de la mort planer dans l’air. Deux de nos Sœurs nous ont été arrachées si impitoyablement. Nos cœurs ne sont pas encore guéris et nous sommes toujours en deuil. Chaque jour, nous recevons des nouvelles de nos communautés qui nous apprennent que l’une ou l’autre Sœur est infectée par ce terrible virus, ainsi que d’autres congrégations, paroisses et villages. Il y a des villages où toute la population est touchée par le virus. Nous entendons aussi parler de décès dans notre propre quartier, des parents et des proches de nos étudiants et de notre personnel, des gens que nous avons connus. Quelques-unes de nos Sœurs ont perdu des êtres chers. De nombreux prêtres et religieux, que nous avons connus, ont succombé à cette terrible maladie. Chaque jour, nous nous réveillons avec la nouvelle des décès. Nous sommes toutes inquiètes pour les membres de nos familles, surtout dans les villages, mais nous les confions à la main puissante de Dieu. Quelques Sœurs reçoivent encore des soins à l’hôpital, d’autres sont mises en quarantaine dans leurs communautés et soignées sous la supervision des médecins. Certaines de ces communautés se trouvent dans les villages où beaucoup sont infectés. Les Sœurs continuent d’informer les gens par téléphone sur la façon de prendre soin des membres de leur famille et de leurs voisins lorsqu’ils sont infectés. Il est regrettable que de nombreux villageois n’aient pas accès aux médicaments et aux traitements appropriés.

Nos Sœurs engagées dans les services de soins de santé sont sur place et s’occupent des victimes jour et nuit, au péril de leur vie. Nous sommes inquiètes et prions beaucoup pour elles, et en même temps nous sommes fières d’elles et les confions à la miséricorde de Dieu. Bien que de nombreux États soient partiellement fermés, les Supérieures des plus grandes communautés prennent des risques et vont se procurer des produits nécessaires pour les besoins des Sœurs. Elles aident également les communautés voisines pour les provisions. 

Cette explosion du virus de la mort autour de nous nous a donné un sentiment d’impuissance face à sa violente attaque. Il y a une pénurie de lits dans les unités de soins intensifs, d’oxygène et de médecins. Il est déchirant de voir des files d’ambulances et de brancards transportant les patients, faisant la queue devant les hôpitaux, implorant et criant à l’aide. Les tests pour le Covid-19 ont été interrompus en raison du manque de moyens nécessaires et les organismes de tests refusent de prendre des échantillons car ils n’ont pas les moyens de les tester.

Dans cette situation angoissante, Dieu seul est l’aide sur laquelle nous pouvons compter. Nous croyons qu’Il est là et qu’Il nous aidera à traverser cette terrible tempête. Tout ira bien en son temps et à sa manière. Toutes nos communautés se soucient de toute la Province, de la Congrégation et du monde et font l’adoration en chaîne toute la journée et trouvent leur force et leur soutien en celui qui a dit : "N’ayez pas peur, ayez confiance en moi".

Envoyé par Sr Tessy Edayal

--------------------------------------------------------------------------- 


Dernières nouvelles

24 Juin 2021

Bonne fête !


Veuillez inscrire votre adresse e-mail pour être tenu au courant de nos activités :