EN NL
 

Communication à la Congrégation : CGE 2021 / N°2

06/08/2021

Le troisième jour du CGE s’est poursuivi sur le thème "un étranger sur la route". La journée a commencé par le partage de quelques réflexions, rêves et pensées en lien avec la journée précédente, suivi d’une prière sur le thème du jour.

Une partie considérable de cette journée a été consacrée à la mise en évidence des questions, des préoccupations, des idées et des défis qui sont ressortis des rapports des Provinces et Régions. Ce qui en ressort comme une indication claire pour la Congrégation, c’est l’invitation à "descendre de l’âne" pour répondre aux besoins des pauvres et des personnes vulnérables parmi nous.

Une réflexion et un partage en petits groupes sur la façon d’être un bon Samaritain ont clarifié davantage l’orientation que nous sommes appelées à prendre. Profondément enracinées dans la Parole de Dieu, nous sommes invitées à voir la réalité du point de vue des personnes vulnérables et à développer une spiritualité qui peut nous stimuler et nous permet d’avoir une plus grande ouverture, une plus grande souplesse et une plus grande créativité pour répondre aux besoins de "l’étranger" sur les routes de notre vie.

Le quatrième jour, nous avons commencé à nous pencher sur le thème "envisager et engendrer un monde ouvert". Le fait que le CGE consacre quatre jours à ce thème montre l’importance de cette orientation. Les participantes au CGE sont clairement à l’écoute des enseignements du Pape François dans Fratelli tutti afin de trouver des moyens de répondre à son appel de manière appropriée.

La journée a commencé par une prière enrichissante et une réflexion sur la foi de la femme cananéenne (Mt 15,21-28). Puis, vint le moment d’apprendre à se connaître mutuellement à travers des histoires personnelles, en s’ouvrant au monde personnel de chacune tel qu’il est vécu dans sa famille naturelle et dans la famille des SCJM. Ces moments sacrés de partage ont été très enrichissants et ont renforcé nos liens en tant que membres de la Congrégation. Ils ont fait naître en nous un sentiment de gratitude, de solidarité, de confiance, de compréhension, d’écoute et d’ouverture. Nous avons ressenti la présence du divin dans toutes nos expériences et avons pu voir comment Dieu nous a guidées tout au long de notre vie. La journée s’est terminée par une hymne d’action de grâce : "Tout homme est une histoire sacrée". Que les œuvres du Seigneur sont belles et grandes !

Le cinquième jour a commencé par une réflexion sur l’expérience universelle de la vulnérabilité, basée sur Mt 16, 21-23 et l’histoire de Job. La vie humaine est fragile et nous en avons tous fait l’expérience, notamment pendant la pandémie. Heureux les fragiles, les vulnérables, les pauvres en esprit, car royaume de Dieu leur appartient. Cette réflexion matinale nous a invitées à reconnaître notre propre vulnérabilité, celle dont nous faisons l’expérience de diverses manières.

Les activités partagées au cours de la journée étaient centrées sur le passage d’un monde fermé à un monde ouvert. Nous avons été invitées à écouter notre propre expérience en tant que membres d’une congrégation internationale. Nous avons évoqué et partagé entre nous et avec l’ensemble du groupe des expériences de moments où nous nous sommes senties stimulées par cette appartenance et d’autres moments où nous nous sommes senties étrangères dans la Congrégation, en tant que membre individuel et en tant que Province/Région. C’était un moment où nous nous sommes senties en confiance, encouragées et soutenues : un moment sacré pour reconnaître et accepter notre propre vulnérabilité, individuellement et celle de notre Congrégation.

Un autre travail important de cette journée a été d’identifier les facteurs qui nous empêchent de reconnaître les étrangers parmi nous et de considérer les choix que nous devons faire pour "descendre de l’âne". Nos réponses ont été enregistrées et affichées à l’aide d’un logiciel de présentation interactive (Mentimeter). La journée s’est terminée par le partage de nos sentiments de gratitude, de communion et de soutien mutuel.

Aujourd’hui, 6ème jour de notre CGE virtuel, nous nous sommes concentrées sur le thème "construire des ponts vers une nouvelle histoire", tout en continuant notre parcours à travers Fratelli tutti.

Notre prière du matin, dirigée par Frances, était centrée sur l’icône de la transfiguration du Seigneur et une réflexion sur Mc 9,2-10. L’icône est une manifestation de la présence de Dieu. Elle nous attire et nous fait entrer dans cette présence afin que nous puissions faire l’expérience de Dieu dans notre âme. Ainsi, nous devenons une icône vivante de Dieu.

Nous avons été invitées à monter sur la montagne, lieu de la rencontre, lieu de l’écoute. Nous avons demandé la grâce d’ouvrir nos yeux pour voir Jésus nous conduire vers le ministère au service des gens.

Après la prière, le Frère Emili a présenté le travail du jour. La question soumise à notre réflexion était la suivante : Quel choix important pourrions-nous faire maintenant, de manière réelle et pratique, pour créer le premier chapitre d’une nouvelle histoire qui nous ouvre davantage les unes aux autres et au monde ? Les réponses des groupes ont été présentées sur padlet (tableau virtuel) à l’assemblée pour poursuivre la réflexion et apporter des réponses.

Pour l’instant, nous poursuivons sur le même thème. Vous en saurez plus dans la prochaine lettre !

----------------------------------------------------------------


Dernières nouvelles

Nouvelles de la semaine

Vœux perpétuels à Lubumbashi


Veuillez inscrire votre adresse e-mail pour être tenu au courant de nos activités :