FR NL
 

Nouvelles du Sri Lanka

12 juillet 2022

Nous sommes profondément préoccupées par l’impact de la crise économique actuelle sur la population, en particulier sur les pauvres et les groupes vulnérables, et nous réaffirmons notre engagement à soutenir le Sri Lanka en ces temps difficiles en tant que SCJM.

JPEG - 228 kb

En ce moment de crise, la jeunesse du pays a commencé à protester contre la situation actuelle de pauvreté dans le pays. Bien que cette contestation sur le terrain de Galle Face Green ait officiellement commencé le 9 avril 2022, le feu sous les cendres datait de l’époque de la soi-disant indépendance de 1948.

Les demandes du peuple, en colère contre la pire crise économique que le pays ait connue au cours des 74 dernières années, étaient fortes et claires. Le slogan était " Je suis celui qui a fait le mieux" et la réponse du public était : "Gota rentre chez toi". Cela signifie que ce n’est pas seulement le président qui doit démissionner, mais l’ensemble du régime Rajapaksha qui doit être affaibli, et qu’un changement de système est indispensable. Il s’agissait d’une demande constante, faisant référence au président assiégé. Samedi dernier, les manifestants se sont rassemblés dans le quartier de Galle Face Green, en bord de mer, à Colombo, où des milliers de personnes campaient depuis trois mois, demandant la démission du président pour sa gestion de la crise économique.

Le 9 mai 2022, le Premier ministre Mahinda Rajapaksha a démissionné de son poste et le 9 juin, Basil Rajapaksha, le ministre des Finances, a été contraint de quitter son poste, ce qui a constitué une victoire pour la population.

Suite à leurs démissions, le Président Gotabaya Rahjapaksha a de nouveau nommé comme nouveau Premier ministre M. Ranil Wickramasinge qui n’était même pas sur la liste parlementaire, car il a été vaincu cinq fois.

Les gens attendaient la démission du président Gota, mais quand il a recommencé avec Ranil Wickramasinghe, le 9 juillet 2022, des manifestants ont envahi le palais présidentiel et son bureau.

Le 9 juillet après la victoire

JPEG - 226.6 kb

La nuit du 8 juillet, avec les gens à Galle Face Green

JPEG - 191.8 kb

Près de deux millions de personnes sont venues de tout le Sri Lanka, malgré le couvre-feu et en l’absence de carburant, d’essence, de diesel et de moyens de transport. Samedi dernier, les manifestants antigouvernementaux en colère ont fait irruption dans la résidence officielle du président Gotabaya Rajapaksa, dans le quartier de haute sécurité de Colombo, près du Fort, après avoir brisé les barricades. La seule et unique demande était que tous les deux démissionnent immédiatement. Les manifestants ont également incendié la résidence privée du Premier ministre Ranil Wickremesinghe, qui avait pourtant proposé de démissionner. Ceux qui ont été à l’initiative de la lutte du peuple pour une cause juste, à savoir un gouvernement démocratique, constituent le noyau dur de ceux qui défendent aujourd’hui la justice et la souveraineté du Sri Lanka. Et pourtant, il y a des petits groupes qui continuent à servir servilement le régime de Rajapaksha.

Le Président Gotabaya Rajapaksa devrait démissionner le mercredi 13 juillet 2022, marquant ainsi une fin dramatique à l’emprise du puissant clan sur la politique sri-lankaise depuis plus de deux décennies.

Le président du Parlement, Mahinda Yapa Abeywardena, a déclaré dans la nuit du samedi 9 juillet 2022 que le Président Rajapaksa avait accepté de se retirer et que le Premier ministre Wickremesinghe attendait sans prendre de décision véritable.

Dimanche matin (10 juillet 2022), de nombreux manifestants campaient toujours dans la résidence officielle du président. Ils profitent de toutes les facilités de la maison et du bureau présidentiels et font maintenant la cuisine, se baignent dans la piscine, jouent du piano et s’adonnent même à des jeux de cartes et de carambole dans la maison. Entre-temps, la police a déclaré avoir arrêté plus de trois mille personnes en rapport avec les manifestations de samedi.

JPEG - 334 kb

Nous ne sommes qu’une goutte dans l’immense océan. Après avoir traversé cette situation critique et cruciale de notre pays, nous, les Sœurs de la Charité, nous sommes jointes aux autres groupes religieux pour soutenir les manifestants qui demandent la vérité et la justice. A un certain moment, nous avons même apporté notre soutien aux militaires lorsque c’était une cause louable au nom de l’humanité. En ce moment, les chefs religieux et les avocats ont un grand rôle à jouer. Nous continuons à demander au Seigneur la sagesse, l’intelligence et le courage pour tous ceux qui sont en position de prendre des décisions. Notre mission principale est maintenant de travailler pour la paix dans le pays. Nous nous rappelons constamment les derniers mots de notre fondateur, Pierre-Joseph Triest, "Vous êtes des dieux sur terre" !

Sr Pradeepika Perera



News Update

Sri Lanka current news

News from Vietnam and Lubumbashi


To be kept informed of our activities, please leave us your e-mail address :